Catégories
Personnalité

23 septembre 1939 – Décès de Sigmund Freud, neurologue autrichien

Résumé & Avis : Votre cerveau n'a pas fini de vous étonner - Boris CyrulnikFreud, sa doctrine et ses erreurs tragiques, selon Freud :  « l’homme est un animal sexuel »Que sait-on de notre cerveau ?Sigmund Freud (1856 – 1939), est un neurologue autrichien. Il a inventé la psychanalyse. Théorisé les notions de conscient, d’inconscient, de rêve, de refoulement, de transfert ou encore de complexe d’Œdipe.Lisez Cerveau Magazine du 10 août 2021 sur ePresse.frRetour sur la vie de Sigmund Freud, cet analyste qui est responsable de beaucoup de tragédies dans la société et de  la conception du psychisme humain.La plasticité neuronaleFondamentalement, la doctrine de Freud est basée sur l’existence du subconscient et sur son absorption de toute vie psychique. Freud est le fondateur d’une théorie de la psychologie, devenue malheureusement depuis, la vision dominante de la psychologie au XXe siècle. Son système était globalement sans défaut. Qu’est-ce que Freud a pensé ? Cela a commencé avec le problème de l’oubli : quand on oublie, où vont les souvenirs ? À cette époque, les mécanismes du système supérieur nerveux humain n’étaient pas encore connus très clairement.

Le système des symptômes secondaires et le cortex supérieur du cerveau, ses mécanismes et ses fonctions n’ont pas encore été identifiés. Freud est parti de là et a dit : « Quand on oublie, les souvenirs doivent aller quelque part. Où vont-ils ? Ils vont dans la cave de l’Esprit, un endroit appelé « l’inconscient ». L’inconscient a deux parties : la première partie signifie la nature inconsciente collective ou raciale, la deuxième partie signifie la nature inconsciente individuelle.La neurogenèse et son rôle dans la plasticité cérébrale - Hatahe - La Formation qui vous TransformeSelon Freud, les excitations et provocations sexuelles déterminent donc tous les comportements humains. L’inconscient collectif est la mémoire humaine de base de chaque être humain après la naissance, le processus de son développement psychologique, la répétition de ses souvenirs individuels.Les 5 cadres de temps - Site de sandra-neuro-training.frCependant la conception freudienne propose l’idée que l’amour résulte de l’attirance sexuelle, plutôt qu’il n’est rien d’autre que la satisfaction sexuelle, réfléchie en un sentiment conscient. La chaîne causale procède essentiellement en sens inverse. Les théories de Freud ont été influencées par l’esprit du XIXe siècle ; en partie aussi, elles doivent leur popularité à la mentalité qui s’impose après la Première Guerre mondiale. Parmi les facteurs qui influencent à la fois les conceptions populaires et les conceptions freudiennes, révélons tout d’abord, la réaction contre la moralité stricte de l’époque victorienne. Un second facteur qui a marqué les théories freudiennes, c’est l’image dominante de l’homme, fondée sur la structure du capitalisme. Pour sa part, Freud aboutit à un résultat en avançant l’hypothèse que l’homme est poussé par un désir sans limites, le désir de conquérir sexuellement toutes les femmes – en bref, « l’homme est un animal sexuel »  et que seule la pression de la société empêche. Il en résulte que les hommes sont fatalement jaloux et rivaux les uns des autres.neuro tips | THE neuro training courseEn fin de compte, la pensée de Freud a hérité du matérialisme mécanique qui régnait au XIXe siècle à ce jour encore en France. Freud croyait alors que le fond de tous les phénomènes mentaux était à découvrir dans les apparences physiologiques ; il conçoit l’amour, la haine, l’ambition, la jalousie comme autant de dérivés de l’instinct sexuel sous ses diverses formes, comme l’amour névrotique d’origine familial (« on le rencontre chez les hommes qui, dans leur développement émotionnel, sont restés ancrés dans un attachement infantile à la mère »). Tout se passe comme s’ils n’avaient jamais été sevrés.Libérer le pouvoir de réparation du cerveau | Cerveau & PsychoL’amour névrotique apparaît fondamentalement lié au fait que l’un des « amoureux » ou les deux, devenu adulte, transfère sur la personne aimée les craintes, attentes et sentiments qu’il avait nourris jadis envers son père ou sa mère ; autrement dit, ne s’étant pas libéré d’un modèle de relation infantile, il continue à rechercher ce modèle dans les demandes affectives de sa vie adulte.

On parle ailleurs de l’erreur de Freud qui ne voit dans l’amour que l’expression – ou une sublimation – de l’instinct sexuel comme des animaux, plutôt que de reconnaître dans le désir sexuel une manifestation de besoin d’amour et d’union. Mais l’erreur de Freud va plus loin. Conformément à sa pensée du matérialisme mécanique, il considère l’instinct sexuel comme résultant d’une tension douloureuse, produite chimiquement à l’intérieur du corps, et qui vise à la décharge. Le but du désir sexuel est d’éliminer cette tension douloureuse : élimination dans laquelle réside la satisfaction sexuelle. En réalité, Freud avec sa version très simpliste, n’a vu que la partie commune des humains avec les animaux et il a étendu sa théorie avec énormément des dégâts dans le monde.Neurone — WikipédiaIl est à noter que chaque étape et chaque phase de l’évolution à ses propres lois et règles. On ne peut pas généraliser ses éléments partout parce que cette généralisation va créer d’énormes problèmes. La complexité avec des propriétés nouvelles est un processus dynamique dans toutes les étapes de l’évolution. L’une des plus grandes erreurs du matérialisme mécanique du XVIIIe siècle au milieu du XXe siècle, auquel appartient Freud : universaliser les principes des étapes de l’évolution comme les lois de la physique – chimie et de la biologie sur la société humaine. Chaque idée, chaque pensée doit montrer ses fruits dans la pratique sociale réellement. La simplicité, l’imbécillité et la faiblesse qu’on peut nommer ignorance est pire que le crime.5 neurotips para conectar con la mente de tu cliente, por Brigitte Seumenicht (publicado en @Merca20)Notre cerveau n’a pas fini de nous étonner !

Que désignent les mots ? C’est une notion très vaste. Partons de ce qui compose le langage au sens strict du terme, celui qui suppose la parole. Quel est le rapport qu’entretiennent les mots et les choses ? Les mots désignent les choses et parler est un acte qui concerne les choses, une juste dénomination existe naturellement pour chacun des êtres. A priori Sigmund Freud a complètement ignoré le fonctionnement éminent et fondamental du système des « réflexes signaux secondaires» dans son analyse. Cela raison pour laquelle pour Sigmund Freud, l’homme est un animal sexuel.

En résumé, il y a trois niveaux dans le système adaptatif :

**Des réflexes innés (réflexes inconditionnels) dont le fonctionnement repose sur des voies anatomiques établies dès la naissance : se protéger, se nourrir et se reproduire.

**Des réflexes conditionnels (salivation liée au stimulus)

**Des « réflexes signaux secondaires » spécifiquement humains qui fonctionnent par la connaissance de mots.

En d’autres termes, le décideur final et le plus complexe et donc le plus adapté parmi les trois, ce sont les réflexes signaux secondaires, quel que soit la situation, qui va dire le dernier mot dans chaque circonstance. C’est un point très important qui distingue, très clairement le monde de l’humain avec le monde des animaux.

Freud en tant que matérialiste mécaniste a complètement ignoré l’existence et le fonctionnement de la partie la plus importante de notre cerveau : Réflexes signaux secondaires.

Le mécaniste -« Matérialiste mécanique »- est aussi un courant de pensée matérialiste qui s’est développé en généralisant les analogies avec les mécanismes dans son explication du monde. Historiquement il a été porté par la bourgeoisie ascendante, principalement en France.

La vision mécaniste qui considérait le monde comme une machine, était bien meilleure que les versions scolastiques précédentes et résolvait certains problèmes, mais trompeuse à bien des égards. Le corps humain ressemble à une machine ! Une discussion est impossible avec quelqu’un qui prétend ne pas chercher la vérité, mais déjà la posséder.

Actuellement et depuis longtemps à cause de la vision dominante mécaniste en France en particulier, on peut constater l’impasse totale dans tous les domaines : aucune nouveauté, aucun progrès, aucune idée avancée ou changement progressiste en science et philosophie.

La symphonie de l’évolution ; Femmes, Les Fleurs des Rêves

La symphonie de l’évolution

https://www.laval.fr/fileadmin/documents/DAC/Patrimoine/Sigmund_FREUD.pdf

https://www.scienceshumaines.com/sigmund-freud-1856-1939-la-psychanalyse-origine-theorie-pratique_fr_34453.html

https://www.lemonde.fr/archives/article/2001/07/26/dora-ou-l-erreur-de-freud_210931_1819218.html

https://www.lecho.be/culture/litterature/freud-incompetent/9950152.html

https://www.pliniocorreadeoliveira.info/FR_391001_freud.htm

https://www.courrierinternational.com/article/2006/07/13/freud-demoli-par-la-science

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.