Catégories
Science Sociale Sciences

9 juillet 1955 – Le manifeste Russell-Einstein est rendu public à Londres

The Russell-Einstein Manifesto 9 July 1955 — Euskampus FundazioaLe Manifeste Russell-Einstein est publié à Londres sur la nécessité d’éviter une guerre nucléaireEfemérides – Manifiesto Russell-Einstein sobre desarme nuclear - La Otra CaraLe manifeste Russell-Einstein est rendu public à Londres le 9 juillet 1955, au milieu de la guerre froide, par Bertrand Russell. Ce manifeste met en lumière les dangers créés par les armes nucléaires et appelle les principaux dirigeants du monde à rechercher des solutions pacifiques aux conflits internationaux. Il est signé par onze intellectuels et scientifiques de premier plan, parmi lesquels Albert Einstein qui le signe en avril 1955 (quelques jours avant sa mort). Quelques jours après la publication du manifeste, le philanthrope Cyrus S. Eaton (en) offre de financer un congrès, demandé par le manifeste, à Pugwash (en) en Nouvelle-Écosse, son lieu de naissance. Le premier congrès de Pugwash sur la Science et les Affaires du Monde (Pugwash Conferences on Science and World Affairs) s’est tenu en juillet 1957.Manifeste des scientifiques contre l'arme nucléaire - Te Hoa No Te NunaaContexte

La première explosion d’une bombe atomique a lieu le 16 juillet 1945 dans le désert du Nouveau-Mexique au nord d’Alamogordo. Le 6 août 1945, l’armée américaine bombarde Hiroshima, puis trois jours plus tard Nagasaki. De 110 000 à 250 000 personnes sont tuées lors de ces deux explosions atomiques.Russell Einstein Manifesto – Einstein & The Party of TwelveLe 18 août 1945, le Glasgow Forward publie le premier commentaire de Bertrand Russell sur les armes nucléaires, que celui-ci commence à écrire le jour du bombardement de Nagasaki. Il contient des craintes qui seront reprises dans le manifeste.The Early Days of Pugwash: Physics Today: Vol 54, No 6Manifeste Russell-Einstein

Deux des intellectuels les plus célèbres du XXe siècle, le philosophe Bertrand Russell et le physicien Albert Einstein (décédé quelques mois avant la publication du texte), ont publié ce manifeste à Londres le 9 juillet 1955 pour mettre en garde le monde contre les conséquences désastreuses d’une guerre nucléaire. Ils préconisaient une résolution pacifique des conflits internationaux afin d’éviter la «mort universelle».                               Amazon.it: Albert Einstein, Bertrand Russell: Manifesto 50: No. 85 - Coates, Ken - LibriDans la situation tragique à laquelle l’humanité est confrontée, nous estimons que les scientifiques devraient se réunir en conférence pour évaluer les périls qui résultent du développement des armes de destruction massive, et pour discuter d’une résolution dans l’esprit du projet ci-joint.

Nous nous exprimons en cette occasion, non pas en tant que membres de telle ou telle nation, continent ou croyance, mais en tant qu’êtres humains, membres de l’espèce Homme, dont la pérennité est mise en doute. Le monde est plein de conflits ; et, éclipsant tous les conflits mineurs, la lutte titanesque entre le communisme et l’anticommunisme.Galera #55 by GALERA - IssuuPresque tous ceux qui ont une conscience politique ont des sentiments forts sur une ou plusieurs de ces questions ; mais nous voulons que, si vous le pouvez, vous mettiez de côté ces sentiments et que vous vous considériez uniquement comme les membres d’une espèce biologique qui a eu une histoire remarquable, et dont aucun d’entre nous ne peut souhaiter la disparition.

Nous essaierons de ne pas prononcer un seul mot qui puisse plaire à un groupe plutôt qu’à un autre. Tous, également, sont en péril et, si le péril est compris, il y a un espoir qu’ils puissent collectivement l’éviter.Russell-Einstein Manifesto | Atomic Heritage FoundationNous devons apprendre à penser d’une manière nouvelle. Nous devons apprendre à nous demander, non pas quelles mesures peuvent être prises pour donner la victoire militaire au groupe que nous préférons, car de telles mesures n’existent plus ; la question que nous devons nous poser est la suivante : quelles mesures peuvent être prises pour empêcher une compétition militaire dont l’issue doit être désastreuse pour toutes les parties ?

Le grand public, et même de nombreux hommes en position d’autorité, n’ont pas réalisé ce qu’impliquerait une guerre avec des bombes nucléaires. Le grand public pense encore en termes d’oblitération de villes. Il comprend que les nouvelles bombes sont plus puissantes que les anciennes et que, si une bombe A a pu anéantir Hiroshima, une bombe H pourrait anéantir les plus grandes villes, comme Londres, New York et Moscou.New exhibit celebrates 150 years of Bertrand Russell – Daily NewsIl ne fait aucun doute que, dans une guerre à la bombe H, de grandes villes seraient anéanties. Mais il s’agit là d’un des désastres mineurs qu’il faudrait affronter. Si tous les habitants de Londres, de New York et de Moscou étaient exterminés, le monde pourrait, au cours de quelques siècles, se remettre de ce choc. Mais nous savons maintenant, surtout depuis l’essai de Bikini, que les bombes nucléaires peuvent progressivement répandre la destruction sur une zone beaucoup plus large qu’on ne l’avait supposé.

On affirme en toute bonne foi que l’on peut maintenant fabriquer une bombe qui sera 2 500 fois plus puissante que celle qui a détruit Hiroshima. Une telle bombe, si elle explose près du sol ou sous l’eau, envoie des particules radioactives dans l’air supérieur. Elles descendent progressivement et atteignent la surface de la terre sous la forme d’une poussière ou d’une pluie mortelle. C’est cette poussière qui a contaminé les pêcheurs japonais et leurs prises de poissons. Personne ne sait à quelle échelle ces particules radioactives mortelles pourraient être diffusées, mais les meilleures autorités sont unanimes pour dire qu’une guerre avec des bombes H pourrait éventuellement mettre fin à la race humaine. Il est à craindre que si de nombreuses bombes H sont utilisées, il y aura une mort universelle, soudaine seulement pour une minorité, mais pour la majorité une lente torture de maladie et de désintégration.           IL MANIFESTO RUSSELL-EINSTEIN - VeniVidiViciDe nombreux avertissements ont été lancés par des hommes de science éminents et par des autorités en matière de stratégie militaire. Aucun d’entre eux ne dira que les pires résultats sont certains. Ce qu’ils disent, c’est que ces résultats sont possibles, et personne ne peut être sûr qu’ils ne se réaliseront pas. Nous n’avons pas encore constaté que les opinions des experts sur cette question dépendent dans une mesure quelconque de leur politique ou de leurs préjugés. Elles dépendent seulement, dans la mesure où nos recherches l’ont révélé, de l’étendue des connaissances de l’expert en question. Nous avons constaté que les hommes qui en savent le plus sont les plus sombres.

Voici donc le problème que nous vous présentons, brutal, redoutable et inéluctable : Devons-nous mettre fin à la race humaine, ou l’humanité doit-elle renoncer à la guerre ? Les gens ne veulent pas affronter cette alternative parce qu’il est si difficile d’abolir la guerre.Wissenschafts als Herausforderung: Manifeste | Albert Einstein - Ingenieur des Universums (BETA)L’abolition de la guerre exigera des limitations déplaisantes de la souveraineté nationale. Mais ce qui empêche peut-être le plus la compréhension de la situation, c’est que le terme « humanité » semble vague et abstrait. Les gens ont du mal à réaliser en imagination que le danger les menace, eux, leurs enfants et leurs petits-enfants, et pas seulement une humanité vaguement appréhendée. Ils ont du mal à comprendre qu’eux-mêmes, individuellement, et ceux qu’ils aiment sont en danger imminent de périr de façon atroce. Ils espèrent donc que la guerre pourra peut-être se poursuivre à condition que les armes modernes soient interdites.

Cet espoir est illusoire. Quels que soient les accords de non-utilisation des bombes H conclus en temps de paix, ils ne seront plus considérés comme contraignants en temps de guerre, et les deux parties se mettront au travail pour fabriquer des bombes H dès que la guerre éclatera, car si l’une des parties fabrique les bombes et l’autre non, celle qui les a fabriquées sera inévitablement victorieuse.Statement: The Russell-Einstein Manifesto – Pugwash Conferences on Science and World AffairsBien qu’un accord de renonciation aux armes nucléaires dans le cadre d’une réduction générale des armements ne constituerait pas une solution définitive, il servirait certains objectifs importants. Premièrement, tout accord entre l’Est et l’Ouest est bon dans la mesure où il tend à diminuer la tension. Deuxièmement, l’abolition des armes thermonucléaires, si chaque partie croit que l’autre l’a fait sincèrement, atténuerait la crainte d’une attaque soudaine du style de celle de Pearl Harbour, qui maintient actuellement les deux parties dans un état d’appréhension nerveuse. Nous devrions donc nous féliciter d’un tel accord, mais seulement comme un premier pas.Are We Living At The Right Frequency? | The Life BreweryLa plupart d’entre nous ne sont pas neutres dans leurs sentiments, mais, en tant qu’êtres humains, nous devons nous rappeler que, si les problèmes entre l’Est et l’Ouest doivent être résolus d’une manière qui puisse donner toute satisfaction possible à quiconque, qu’il soit communiste ou anticommuniste, asiatique, européen ou américain, blanc ou noir, alors ces problèmes ne doivent pas être résolus par la guerre. Nous souhaitons que cela soit compris, tant à l’Est qu’à l’Ouest.

Il y a devant nous, si nous le choisissons, un progrès continu dans le bonheur, la connaissance et la sagesse. Devons-nous, au contraire, choisir la mort, parce que nous ne pouvons pas oublier nos querelles ? Nous lançons un appel d’êtres humains à des êtres humains : Rappelez-vous votre humanité, et oubliez le reste. Si vous pouvez le faire, la voie est ouverte vers un nouveau Paradis ; si vous ne pouvez pas, le risque de la mort universelle est devant vous.

Résolution :

Nous invitons ce Congrès, et à travers lui les scientifiques du monde et le grand public, à souscrire à la résolution suivante :

«Étant donné que, dans toute guerre mondiale future, des armes nucléaires seront certainement employées, et que ces armes menacent l’existence même de l’humanité, nous demandons instamment aux gouvernements du monde de se rendre compte, et de reconnaître publiquement, que leur but ne peut être atteint par une guerre mondiale, et nous leur demandons instamment, en conséquence, de trouver des moyens pacifiques pour le règlement de toutes les questions qui les opposent.»Tech Throwback, The Importance Of The 1955 Russell-Einstein Manifesto

Max Born

Percy W. Bridgman

Albert Einstein

Leopold Infeld

Frederic Joliot-Curie

Herman J. Muller

Linus Pauling

Cecil F. Powell

Joseph Rotblat

Bertrand Russell

Hideki YukawaThe Relevance of the Russell-Einstein Manifesto | World Academy of Art & Science

Publication à Londres du manifeste Russell-Einstein par Bertrand Russell. Mettant en lumière les dangers des armes nucléaires, il appelait les Etats à trouver une solution pacifique à la guerre froide et aux autres conflits internationaux. Cette publication intervient près de 10 ans après la toute première explosion nucléaire, le 16 juillet 1945.

https://www.atomicheritage.org/key-documents/russell-einstein-manifesto

https://www.madinin-art.net/lephemeride-du-9-juillet/

  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.