Catégories
Dictature

26 mars 1942 – Premier«transport Eichmann» vers les camps de concentration d’Auschwitz et de Birkenau

Déportation des Juifs d’AllemagneImageLes « transports Eichmann » vers les camps de concentration d’Auschwitz et de Birkenau ont débuté dans le cadre de la solution finale nazie. Cela se produit lorsque nous considérons les gens comme d’autres personnes : « eux ». Cela conduit à leur déshumanisation. Cela conduit à des choses comme le nettoyage ethnique en Bosnie ou les massacres dans les pays sacrés.Johann 'Hans' Breyer Held on Auschwitz Death Camp ChargesLa déportation systématique des Juifs d’Allemagne vers l’Est a commencé à la mi-octobre 1941, c’est-à-dire avant le 20 janvier 1942, jour de la conférence de Wannsee. Des sources soulignent qu’Adolf Hitler a pris cette décision vers le 17 septembre 1941. La plupart des Juifs déportés du Reich allemand n’ont pas été assassinés directement à leur destination. Les convois individuels se sont retrouvés dans les camps d’extermination de Sobibor ou de Maly Trostinez en 1942, mais la plupart des déportés ont d’abord été placés dans des ghettos .dans des conditions de vie difficiles ou détenus dans des camps de travail. Beaucoup y sont morts, d’autres ont ensuite été transportés dans les camps d’extermination et y ont été assassinés. Dès la fin de 1942, les trains allaient directement à Auschwitz-Birkenau.1941-1945 - Que savait-on de la « Shoah » ? - Herodote.netDans le cas des déportations vers les ghettos, les camps de concentration et d’extermination à l’est et la soi-disant « solution finale », deux autorités de l’État (et leurs agences subordonnées) ont joué un rôle central :

Le département IV B 4 du Reich Security Main Office (RSHA) et que depuis 1937 dans la Deutsche Reichsbahn incorporée au ministère des Transports du Reich, qui était responsable du trafic de passagers et de marchandises dans toute l’Europe, qui était dirigée par les nationaux-socialistes.Auschwitz vu par les SS : l'histoire de deux albums - Photographie | Encyclopédie multimédia de la ShoahLes déportations et les meurtres de masse n’étaient possibles que si ces deux autorités étatiques travaillaient en étroite collaboration. Sans le réseau ferroviaire, la disponibilité des trains ferroviaires et les innombrables employés fonctionnant sans heurts de la Deutsche Reichsbahn, les transports vers les camps d’extermination et le meurtre de millions de Juifs européens, Sintis et Roms, entre autres, n’auraient pas été possibles. En plus des fonctionnaires de la Gestapo, des douaniers, des huissiers, des fonctionnaires administratifs, des concepteurs d’horaires, des policiers comme agents de sécurité et bien d’autres ont été impliqués dans la déportation des Juifs d’Allemagne, dont la « contribution » était essentielle pour que tout se passe bien.

Dans la correspondance officielle allemande et dans les directives, le terme déportation était pour la plupart banalisé et apparemment techniquement circonscrit ; Les Juifs ont été, « évacués », « déplacés », et « amenés à migrer », un « domicile à Terezfn » est effectué et le Royaume « vidé des Juifs et libéré ».La « solution finale » : présentation | Encyclopédie multimédia de la ShoahMise au point de la «Solution finale»https://static.mediapart.fr/etmagine/default/files/2019/01/21/wannsee.jpgDans une villa des environs de Berlin, le 20 janvier 1942, une poignée de dignitaires nazis planifient la « Solution finale », c’est-à-dire la déportation et l’annihilation des Juifs se trouvant dans les pays occupés par l’Allemagne.

Un génocide en plusieurs étapesImageLa « Solution finale » est la dernière étape du génocide des juifs d’Europe par les nazis. Les premières victimes sont des Juifs polonais. Après l’invasion de leur pays par l’armée allemande en septembre 1939, ils sont massacrés ou enfermés dans des ghettos et voués à mourir de faim ou de maladie. En juin 1941, la Wehrmacht envahit l’URSS, où vivent aussi de nombreux Juifs. Les nazis organisent leur extermination au fur et à mesure de leur progression. C’est la « Shoah par balles ».

 

Décidés dès la fin 1941 à faire disparaître tous les Juifs d’Europe, les nazis ne peuvent néanmoins procéder de la même manière en Europe de l’Ouest. Ils doivent trouver des méthodes plus discrètes et plus efficaces que les fusillades de masse et la famine. C’est ainsi qu’ils ont recours au gaz, qu’ils avaient utilisés en 1939-1940 pour mettre à mort les handicapés.Camp de travail Auschwitz I - scène 3D - Enseignement et apprentissage numériques MozaikLes difficultés militaires en URSS à l’automne 1941 et l’entrée en guerre des États-Unis les poussent à précipiter la mise en œuvre de leur programme.

Un tournant dans l’entreprise d’exterminationHistorical Events in March 1942 - On This DayLe 20 janvier 1942, à Wannsee, se tient donc une réunion regroupant quelques hauts responsables des organes de sécurité et de gouvernement impliqués dans le génocide. Elle est présidée par Heinrich Himmler, le chef de la SS, et ses adjoints.Holocauste, une nouvelle histoire", l'analyse de la Shoah par Laurence Rees |L’un d’eux, Reinhard Heydrich, informe les participants de « la solution finale de la question juive ». Officiellement, il s’agit d’un plan de déplacement des Juifs vers l’est de l’Europe, mais Heydrich ne cache pas l’objectif réel du transfert de ces populations : leur mise à mort.Fichier:HimmlerAndHeydrich 1938.jpeg — WikipédiaDès lors, le génocide s’accélère, prenant une tournure industrielle avec le recours massif au gaz. Des Juifs originaires de toute l’Europe occupée sont déportés jusqu’aux camps de la mort, à l’est du continent. Le plus emblématique d’entre eux est le complexe d’Auschwitz-Birkenau, devenu le symbole du génocide et de la barbarie nazie.

https://second.wiki/wiki/deportation_von_juden_aus_deutschland

https://www.herodote.net/20_janvier_1942-evenement-19420120.php

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *