Catégories
Analyse Essai Les Femmes Résistance

22 Novembre 2011 – Décès de Danielle Mitterrand : Les consciences éveillées de notre siècle

Discours à la cérémonie de Fondation de Danielle MitterrandA la mémoire de Danielle MitterrandVisite de Mme Mitterrand à Auvers-sur-OiseDanielle Mitterrand était une grande personnalité qui appartenait à tout le monde. À la fois en France et dans le monde entier. En fait, elle n’était pas seulement la première dame de France, mais aussi la première dame des droits de l’homme dans le monde. Ange de la résistance et la voix des opprimés

Une femme dans la voix du mondehttps://images.ladepeche.fr/api/v1/images/view/5c263de98fe56f10b6316ebf/large/image.jpgLe 22 novembre 2011, c’est l’anniversaire de la mort de Daniel Mitterrand (1924-2011), Première Dame de France et Président de France Liberté. Daniel signifie «Dieu règne sur moi» en hébreu. À l’âge de 17 ans, elle a combattu les nazis pendant la Seconde Guerre mondiale en tant qu’infirmière dans la résistance française. De plus, c’est pendant la résistance qu’il rencontre le capitaine François Moreland, plus tard appelé François Mitterrand.Danielle Mitterrand - Vidéo DailymotionSelon Danielle, être un habitant de palais et être exposé à des fêtes somptueuses, marché sur le tapis rouge pour l’accueillir dans différents pays en tant que première dame de France, n’a jamais capturé son esprit grand et rebelle. En 1986, il fonde la Fondation France Liberté. 25 ans de lutte contre l’apartheid en Afrique du Sud, dans le désert, au Tibet, pour les Kurdes, en soutien à la résistance et au peuple iranien, et ….

Au cours des 10 dernières années, il a concentré tous ses efforts sur la privation d’eau des gens dans le monde.Danielle Mitterrand, l'épouse - François Mitterrand et les femmes, entre séduction et politique - ElleSelon Gilbert Mitterrand, fils de Danielle et actuel président de la Fondation Danielle Mitterrand : «Danielle Mitterrand n’avait que 16 ans lorsque le fascisme et le nazisme voulaient lui imposer un autre monde. Cette expérience lui a appris à vivre l’engagement quotidien. Un engagement personnel et quotidien pour nier, combattre et résister à ce qui semblait inacceptable et incompréhensible. Elle écrit dans un livre : «J’étais une petite fille dont la seule règle était de résister à tout ce qui me choquait, suscitait mon dégoût et me poussait à la révolte. Oui, mon camp était une résistance. J’étais considéré comme un terroriste par certains, mais j’ai remporté une médaille de la résistance après la Seconde Guerre mondiale. « Je savais que le cours de ma vie mènerait inévitablement à la révélation de tout ce qui porterait atteinte à la vie humaine et à la dignité humaine. » C’était la première pierre angulaire de la création de la Fondation France Liberté il y a 30 ans.Anne Pingeot, Dalida, Danielle, Laure Adler... Les femmes de François Mitterrand [PHOTO]A la mémoire de Danielle Mitterrand

On ne peut oublier qu’en 1984, quand Khomeiny exécutait chaque jour des centaines de membres des Résistances, elle était présente à coté de leur leader Massoud Radjavi pour défendre les droits de l’homme en Iran. On ne peut oublier qu’en 1987, quand des réfugiés iraniens en France ont été victimes d’un marchandage et expulsés au Gabon, elle a rendu visite à leurs familles et amis en grève de la faim pour leur témoigner son soutien.  On ne peut oublier, qu’il y a dix ans, le 17 juin 2003, quand les alliés des mollahs et les partisans de la complaisance nous ont attaqués à Auvers-sur-Oise, avec quel courage elle a pris la défense des innocents devant les médias, et avec quelle force elle a affronté la campagne de diabolisation. Ce jour-là, c’était la conscience de la France qui parlait à travers elle.  Les résidents d’Achraf et le peuple iranien n’oublieront jamais ces mots plein d’affection et de sagesse pour défendre le droit à la résistance des combattants de la liberté d’Achraf. Elle avait écrit dans un dernier message : «Chers et tendres amis d’Achraf, votre sacrifice prépare l’avenir. Ce n’est pas le seul prix que vous avez payé : Il faut aussi compter avec l’exemple que vous donnez à tous les opprimés et le message d’espoir écrit avec votre sang que vous adressez à l’humanité. » Son visage restera gravé à jamais dans les cœurs de tous les membres de la Résistance, comme il est gravé dans les cœurs des peuples opprimés à travers le monde.Danielle Mitterrand est morte cette nuit - GalaVisite de Mme Mitterrand à Auvers-sur-Oise

Le mardi 2 février 2010, Mme Danielle Mitterrand s’est rendue à Auvers-sur-Oise pour y rencontrer Mme Maryam Radjavi qui l’accueillie aux côtés de famille de martyrs et de prisonniers politiques, des membres et sympathisants de la Résistance et des habitants d’Auvers sur Oise. Mme Radjavi a salué les soutiens que Mme Mitterrand n’a cessé d’apporter au cours des trente dernières années au peuple iranien et à sa Résistance, en particulier en défense des droits des résidents d’Achraf.

Voici l’intervention de Maryam Radjavi, à Auvers-sur-Oise, adressé à Danielle Mitterrand 

Chère Danielle, Je voudrais vous souhaiter encore une fois la bienvenue, surtout au nom des résidents d’Achraf, vous qui êtes leur grand défenseur. Les familles des prisonniers et des martyrs en Iran, vous transmettent aussi leurs salutations.  Les résidents d’Achraf et les membres de la Résistance, me disent toujours que vous êtes plus qu’une grande amie, et ils ont raison. Car pendant ces trente dernières années alors que nous étions sous la pression, encerclés de toute part, vous étiez à nos côtés, comme un ange envoyé pour nous aider.  On ne peut oublier qu’en 1984, quand Khomeiny exécutait chaque jour des centaines de membres des Moudjahidine, vous étiez à coté de Massoud pour défendre les droits de l’homme en Iran.Obituary: Danielle Mitterrand - BBC NewsOn ne peut oublier, quand les réfugiés iraniens ont été victimes d’un complot et expulsés de Paris au Gabon, que vous êtes allée voir les grévistes de la faim pour leur témoigner votre affection.  On ne peut oublier le 17 juin 2003, quand les alliés des mollahs et les partisans de la complaisance nous ont attaqués, avec quel courage vous avez pris la défense des innocents, et avec quelle force vous avez affronté la campagne de diabolisation. Ce jour-là, c’était la conscience de la France qui parlait à travers vous.  On ne peut oublier comment vous avez combattu l’étiquette injuste de terroriste collée aux Résistances, avec votre présence au procès et avec toutes vos prises de positions et vos protestations.  On ne peut oublier le soutien et l’affection que vous avez témoignés aux résidents d’Achraf, quand ils étaient assiégés et que les agents des mollahs versaient leur sang. Et surtout on ne peut oublier vos efforts incomparables pour la libération des 36 otages d’Achraf qui ont abouti à la victoire. Ce jour-là tous les Achrafiens se sont souvenus de vous. Et personne d’entre nous, ni le peuple iranien, ne l’oubliera. Aujourd’hui encore, vous êtes à leurs côtés pour obtenir la garantie de leur protection par l’ONU.

Je dois souligner que tous ces efforts ont servi à ouvrir la voie du peuple iranien. Vous savez que depuis quelques mois, l’Iran s’est soulevé pour changer de régime. Il ne fait aucun doute que la radiation du nom des Moudjahidines de la liste du terrorisme de l’Union européenne a renforcé le moral et le courage de nos compatriotes insurgés.  Aujourd’hui aussi, les Iraniens livrent une bataille difficile. Mais ils savent que vous les soutenez dans cette révolte qui a commencé il y a sept mois et que vous vous opposez à ces exécutions qui se font actuellement sous le prétexte de « Mohareb » (ennemis de Dieu). Les mollahs mène nuit et jour une répression cruelle, avec des exécutions, des arrestations, des tortures et des viols dans les prisons. Pourtant jamais comme aujourd’hui la liberté n’a été si proche. Jamais comme aujourd’hui nous avons espéré dans l’avenir. Des lendemains brillants nous attendent. Je dois vous dire qu’aujourd’hui et au jour de la victoire, le peuple iranien se souviendra de ceux qui l’ont aidé et soutenu dans les jours les plus sombres. Leurs noms seront chéris et ils seront la fierté de notre nation.Le jour où Danielle Mitterrand est devenue "la mère des Kurdes" – Kurdistan au fémininMais parmi eux, le nom d’une femme brillera, et c’est celui de Danielle Mitterrand :

– Une femme de principe déterminée qui défend les valeurs humaines.

– Une femme franche et courageuse qui brave les rapports de force en faveur de la justice.

– Une grande amoureuse de la liberté qui a combattu le nazisme, qui reste présente sur tous les fronts et qui s’adapte et se renouvelle sans cesse.

– Une femme sensible, amoureuse de la nature qui défend les droits à la terre et à l’eau comme des droits fondamentaux. – Une femme de conviction qui défend ses amis avec une remarquable fidélité.

Chère Danielle, Je vous remercie de tout mon cœur.Danielle Mitterrand s'est éteinte« Danielle Mitterrand était la vraie visage de la France, celui qui a résisté au fascisme dès le début et s’est tenu aux côtés des opprimés du monde. »

Danielle Mitterrand, La voix inextinguible de la défense des opprimés :

« J’étais une petite fille dont la seule règle était de résister à tout ce qui me choquait, suscitait mon dégoût et provoquait ma révolte. Oui, mon camp était une résistance. J’étais considéré comme un terroriste par certains, mais j’ai remporté une médaille de la résistance après la Seconde Guerre mondiale. Je savais que le chemin de ma vie mènerait inévitablement à la révélation de tout ce qui nuit à la vie humaine et à la dignité humaine … »Danielle Mitterrand, l'indignée. 23 novembre 2011 – LibérationExtrait d’une lettre de Danielle Mitterrand :« Pendant l’occupation nazie de la France, nous étions des milliers de jeunes opprimés, captifs et silencieux qui rêvaient de construire un avenir dans une Europe sans frontières où chacun se retrouve selon sa propre culture et sa propre langue, tout en étant fidèle à sa patrie et sa place. On nous appelait des terroristes à l’époque. C’est à ce moment que j’ai réalisé que les clôtures les plus étroites, les plus dures et les plus sombres ne sont pas les murs de béton, de pierre ou de fer des prisons, mais les clôtures qu’une dictature nous oblige à porter en nous, les barrières de l’humiliation, de l’engagement et de l’épuisement, les barrières imposées sur Où nous nions tout et même notre identité. »https://www.letelegramme.fr/images/2011/11/23/1508288_10970866-igemitterrand-20111123-t103a.jpgDiscours de Maryam Radjavi à la cérémonie de Fondation de Danielle Mitterrand, (23 mai 2013)

Chers amis,

C’est avec un grand plaisir et beaucoup de souvenirs que je me retrouve ici, à France Libertés. Pour moi, sa fondatrice, Danielle Mitterrand, grand défenseur des droits des peuples opprimés, était comme une sœur protectrice.  On ne peut oublier qu’en 1984, quand Khomeiny exécutait chaque jour des centaines de membres des Résistances, elle était présente à coté de leur leader Massoud Radjavi pour défendre les droits de l’homme en Iran. On ne peut oublier qu’en 1987, quand des réfugiés iraniens en France ont été victimes d’un marchandage et expulsés au Gabon, elle a rendu visite à leurs familles et amis en grève de la faim pour leur témoigner son soutien.  On ne peut oublier, qu’il y a dix ans, le 17 juin 2003, quand les alliés des mollahs et les partisans de la complaisance nous ont attaqués à Auvers-sur-Oise, avec quel courage elle a pris la défense des innocents devant les médias, et avec quelle force elle a affronté la campagne de diabolisation. Ce jour-là, c’était la conscience de la France qui parlait à travers elle.

Les résidents d’Achraf et le peuple iranien n’oublieront jamais ces mots plein d’affection et de sagesse pour défendre le droit à la résistance des combattants de la liberté d’Achraf. Elle avait écrit dans un dernier message : «Chers et tendres amis d’Achraf, votre sacrifice prépare l’avenir. Ce n’est pas le seul prix que vous avez payé : Il faut aussi compter avec l’exemple que vous donnez à tous les opprimés et le message d’espoir écrit avec votre sang que vous adressez à l’humanité. » Et maintenant ma chère Danielle, j’aimerais tant que tu sois là pour faire entendre la voix de tes amis d’Achraf qui sont emprisonnés au camp Liberty. Ils ont été déplacés de force et sont privés des moyens élémentaires de vie et des soins médicaux, ce qui a provoqué la mort de plusieurs habitants. C’est pourquoi ils demandent un retour immédiat à Achraf où ils ont une sécurité relative face aux menaces du régime des mollahs.  Ce régime est dans une crise profonde et la mascarade électorale intensifie les conflits internes. Rafsandjani, un fondateur de cette dictature, a été éliminé de la course à la présidentielle sur ordre de Khamenei. Cela provoque une division profonde et une grande opération chirurgicale au sommet du régime des mollahs. J’appelle le peuple iranien à un boycott total de cette fausse élection et j’avertis les gouvernements occidentaux que désormais tout marchandage et complaisance avec ce régime sera uniquement au service de la répression et de la tuerie du peuple iranien, de la course aux armes atomiques, de l’exportation de l’intégrisme et du terrorisme et des guerres dans la région, comme en Syrie.

Chers Amis,

Les Achrafiens savent que partout dans le monde, comme ici, des femmes et des hommes libres se tiennent à leurs cotés. Ils savent qu’ils ne sont pas seuls et que le flambeau de Danielle Mitterrand brille toujours dans les mains des héritiers de sa Fondation qui avance avec beaucoup de succès « sur les pas de Danielle »  Je voudrais remercier la fondation France Libertés surtout M. Gilbert Mitterrand et M. Michel Joli pour leur soutien aux droits des Achrafiens et du peuple iranien.  C’est pourquoi, en leur nom, la Résistance iranienne tient à vous offrir ce buste de Danielle Mitterrand éternelle passionnée de la Liberté et Première Dame de la résistance à l’injustice.  Oui, ce visage restera gravé à jamais dans les cœurs de tous les membres de la Résistance, surtout à Achraf et à Liberty, comme il est gravé dans les cœurs des peuples opprimés à travers le monde. Je vous remercie.

https://www.lemonde.fr/disparitions/article/2011/11/22/danielle-mitterrand-militante-indignee_1607314_3382.html

https://fr.wikipedia.org/wiki/Fondation_Danielle-Mitterrand_-_France_Libert%C3%A9s

https://www.franceculture.fr/emissions/voix-nue/danielle-mitterrand-25-hommage

https://www.maryam-rajavi.com/fr/discours-a-la-ceremonie-de-fondation-de-danielle-mitterrand/

https://www.maryam-rajavi.com/fr/memoire-danielle-mitterrand/

Visite de Mme Mitterrand à Auvers-sur-Oise

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *