Catégories
Dictature économie

1 mai 1328 – L’Angleterre reconnaît le Royaume d’Écosse comme un État indépendant

Robert The Bruce - Terres CeltesLa résistance aux envahisseurs, fin des guerres d’indépendance écossaise : Traité d’Édimbourg-NorthamptonIrish Unity 🇮🇪🇵🇸 sur Twitter : "Boris Johnson announced as British prime minister and Irish Unity and Scottish Independence trends across social media. Oh the empire is finished. #UnityRef #IndyRef2 https://t.co/I4RmgDhFPe" /Le traité d’Édimbourg-Northampton était un traité de paix, signé en 1328 entre les royaumes d’Angleterre et d’Écosse. Il a mis fin à la première guerre d’indépendance écossaise, qui avait commencé avec l’invasion anglaise de l’Écosse en 1296. Le traité a été signé à Édimbourg par Robert le Bruce, roi d’Écosse, le 17 mars 1328, et a été ratifié par les Anglais. Parlement à Northampton le 1er mai. Le document a été rédigé en français et est conservé par les Archives nationales d’Écosse à Édimbourg.The Treaty of Edinburgh-Northampton 1 May When was it agreed and by who?  The Treaty of Edinburgh-Northampton was agreed by Robert I in Edinburgh. - ppt downloadLes termes du traité stipulaient qu’en échange de 100 000 livres sterling, la Couronne anglaise reconnaîtrait :https://static.independent.co.uk/2021/02/02/15/Scottish-independence.jpg?width=1200Le Royaume d’Ecosse comme totalement indépendant ;

Robert le Bruce, et ses héritiers et successeurs, en tant que dirigeants légitimes de l’Écosse.

La frontière entre l’Ecosse et l’Angleterre telle que reconnue sous le règne d’Alexandre III (1249-1286).The Treaty of Edinburgh-Northampton 1 May When was it agreed and by who?  The Treaty of Edinburgh-Northampton was agreed by Robert I in Edinburgh. - ppt downloadLa guerre

La cause des guerres d’indépendance écossaise était finalement l’incertitude sur la succession de la couronne écossaise après la mort d’Alexandre III en 1286. Édouard Ier d’Angleterre a d’ abord soutenu la revendication de John Balliol, qui a été couronné roi d’Écosse en 1292, mais a finalement fait valoir sa propre revendication de souveraineté sur l’Écosse. Après l’enlèvement et l’exil de Balliol, Robert le Bruce a rompu avec le camp anglais et a pris sa propre revendication rivale à la couronne, en menant une résistance à Edward. Robert s’est déclaré roi, après avoir tué son principal rival et cousin, et a été couronné en 1306. Il a vaincu de manière décisive les Anglais, sous Édouard II, à Bannockburn .en 1314.Scotland - WikipediaDes pourparlers de paix ont eu lieu entre 1321 et 1324. Peu de progrès ont été réalisés, car les Anglais ont refusé de reconnaître Robert le Bruce comme roi des Écossais, bien qu’une trêve ait été convenue en 1323, pour une durée de treize ans. Edward II a affirmé qu’il a adhéré à cette trêve, mais il a permis aux corsaires anglais d’attaquer les navires flamands faisant du commerce avec l’Écosse. Par exemple, des corsaires s’emparèrent du navire flamand Pelarym, d’une valeur de 2 000 £, et massacrèrent tous les Écossais à bord. Robert le Bruce demanda justice, mais en vain, et il renouvela ainsi l’Auld Alliance entre l’Écosse et la France, qui fut conclue le 26 avril 1326, à Corbeil . En 1327, les Écossais envahirent le nord de l’Angleterre et vainquirent les Anglais à Stanhope à Weardale dans le comté de Durham. Avant cela, Bruce a envahi l’Ulster en Irlande.18 India ideas | india, india map, geography mapNégociations

Après la débâcle de la campagne de Weardale, la reine douairière Isabelle et le comte Mortimer de March, gouvernant l’Angleterre au nom du mineur Edouard III d’Angleterre, ont commencé à considérer la paix comme la seule option restante. En octobre 1327, ils envoyèrent des émissaires en Écosse pour ouvrir des négociations. Le 1er mars 1328, lors d’un Parlement à York, Édouard III publia des lettres patentes qui exposaient le cœur de l’accord. Le 17 mars, les négociations ont pris fin et un traité formel a été signé dans la chambre du roi de l’abbaye de Holyrood, à Édimbourg. Le traité a été ratifié par le Parlement anglais à Northampton le 3 mai.A Not-So-Brief History of Scottish Independence | History| Smithsonian MagazineTermes

Isabel et Mortimer ont convenu dans le traité qu’ils renonçaient, au nom du roi Édouard III, à toute prétention à la souveraineté sur l’Écosse. Joanna , la sœur de six ans d’Edouard III, a été promise en mariage à David , quatre ans, le fils de Robert Bruce, et le mariage a eu lieu le 17 juillet de la même année. Dans la renonciation d’ Édouard III du 1er mars 1328 précédant le traité, Édouard approuva le maintien de la frontière anglo-écossaise comme sous le règne d’ Alexandre III d’Écosseet que l’Ecosse, ainsi définie,  » appartiendra à notre plus cher allié et ami, le magnifique prince, Lord Robert, par la grâce de Dieu, illustre roi d’Ecosse, et à ses héritiers et successeurs, séparés en toutes choses du royaume d’Angleterre, , libre et tranquille à perpétuité, sans aucune sorte de sujétion, de service, de revendication ou d’exigence. » [4] En retour, les Écossais paieraient 100 000 livres sterling à l’Angleterre, qui a été levée par un prélèvement spécial pour la paix.The Treaty of Edinburgh-Northampton 1 May When was it agreed and by who?  The Treaty of Edinburgh-Northampton was agreed by Robert I in Edinburgh. - ppt downloadDans le cadre des négociations du traité, Édouard III a accepté de rendre la pierre du destin à l’Écosse. Cela ne figurait pas dans le traité, mais faisait partie d’un accord concurrent. Édouard III a émis un bref royal, 4 mois plus tard, le 1er juillet, adressé à l’abbé de Westminster, qui a reconnu cet accord et a ordonné que la pierre soit apportée à sa mère – ce n’était pas le cas. Finalement, 668 ans plus tard, il a été renvoyé en Écosse et est arrivé le 30 novembre 1996 au château d’Édimbourg. Lors du prochain couronnement d’un monarque du Royaume-Uni, la pierre doit être transportée en Angleterre pour être utilisée lors de la cérémonie.Mi5 File reveals SNP & leader Arthur Donaldson plotted to set up a puppet Nazi government in Scotland against the will of the people – Unknown.OnionEffets

Le traité n’a duré que cinq ans. Il était impopulaire auprès de nombreux nobles anglais, qui le considéraient comme humiliant. En 1333, il a été renversé par Édouard III, après avoir commencé son règne personnel, et la Seconde Guerre d’indépendance écossaise s’est poursuivie jusqu’à ce qu’une paix durable soit établie en 1357.

L’original

Le traité original a été écrit en français, avec deux copies faites, haut et bas, sur une seule feuille. Après que les ambassadeurs anglais et écossais aient vérifié que les copies étaient les mêmes, il a été coupé en deux au milieu avec une ligne ondulée, de sorte que les deux copies puissent être appariées si jamais remises en question. Les rois n’ont pas réellement signé le traité, mais ont signifié leur accord en apposant leurs sceaux sur les sangles qui pendent au bas du document. (Ces sceaux de cire n’ont pas survécu aux années et sont perdus des sangles.) La copie inférieure des deux originaux se trouve aux Archives nationales d’Écosse, à Édimbourg.

https://military-history.fandom.com/wiki/Treaty_of_Edinburgh%E2%80%93Northampton

https://military-history.fandom.com/wiki/First_War_of_Scottish_Independence 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *