Catégories
Personnalité

22 Juillet 1802 – Décès de Xavier Bichat, Médecin et biologiste français

File:Portrait of Marie Francois Xavier Bichat (1771-1802) Wellcome M0011378.jpg - WikipediaBichat, Recherches physiologiques sur la vie et la mortHistoire des sciences. - ppt téléchargerMarie François Xavier Bichat (1771-1802) est la figure la plus héroïque de celles qui marquèrent la révolution de la médecine à la fin du XVIIIe et au début du XIXe siècle, à Paris. Pour situer ce personnage exceptionnel de la période révolutionnaire, qui, en si peu de temps, réussit à transformer l’anatomie et la physiologie cellulaire, bien que n’étant ni professeur, ni docteur, il n’en a pas moins la gloire d’être le seul à avoir sa statue dans la cour d’honneur de la Faculté de Médecine de Paris. Au moment de son décès, à trente et un ans (1802), Corvisart écrivit à Napoléon : « Personne en si peu de temps n’a fait tant de choses et si bien ». Élève du chirurgien Pierre Joseph Desault, dont il publia les Œuvres en 1799, Bichat fut l’auteur d’ouvrages au retentissement considérable : le Traité des membranes (1800), les Recherches physiologiques sur la vie et la mort (1800), l’Anatomie générale (1801), le Traité d’anatomie descriptive (1801-1803). Il fut le rénovateur de l’anatomie pathologique, à laquelle la médecine clinique devait être corrélée pour comprendre la manière dont les modifications fonctionnelles résultent d’altérations tissulaires. En pratiquant à grande échelle l’autopsie, ainsi que l’expérimentation physiologique, Bichat mit en lumière le rôle des tissus comme unités anatomiques fondamentales pour l’explication des propriétés physiologiques et des modifications pathologiques de l’organisme.  Ses Recherches physiologiques sur la vie et la mort sont un classique de la physiologie, par la distinction de la vie organique (végétative) et de la vie animale (de relation), ainsi que par les saisissantes descriptions de la manière dont la mort se propage entre les principaux organes, cœur, cerveau, poumons.Pierre Joseph Desault (1744-1795) illustre anatomiste et chirurgien français de la fin du 18th siècle.Il était médecin du fils de Louis XVI de France pendant son emprisonnement dans la prison du TourLes Recherches physiologiques sont aussi un classique de la philosophie biologique, par l’aphorisme souvent cité sur lequel elles débutent : « La vie est l’ensemble des fonctions qui résistent à la mort ». Cette définition d’esprit vitaliste, opposant la force vitale aux forces actives dans le monde inorganique, fut rappelée et discutée tout au long du XIXe siècle, d’Auguste Comte à Claude Bernard. On en trouve plus récemment des échos dans la philosophie de la médecine, à travers l’œuvre de Georges Canguilhem. Bichat disait : «Il faut voir avant de réfléchir, saisir les apparences avant de pénétrer les causes ; et nos idées sont vagues sur tout objet extérieur si elles ne sont pour nous autant d’images.»Marie François Xavier Bichat - Alchetron, the free social encyclopedia«La vie est la somme totale des fonctions qui résistent à la mort.»20 photos et images de Xavier Bichat - Getty Images Ce grand homme a créé chez nous la physiologie expérimentale. C’est à l’exemple qu’il donna que sont dues toutes les recherches qui ont été faites depuis pour approfondir le mécanisme et le mode d’action des divers organes du corps. La grande idée développée par le génie de Bichat, celle de l’importance du rôle que chaque tissu joue dans l’état de santé et dans celui de maladie, a produit les plus beaux résultats. C’est à elle que nous sommes redevables des progrès que la médecine fit au début du XIXe du siècle. L’immortel ouvrage qui la contient ne vieillira jamais dans toutes ses parties, et si Bichat n’avait point eu de prédécesseurs, ce livre si lumineux et si profond le placerait, comme physiologiste, sur la même ligne qu’Hippocrate occupe comme médecin philosophe.La piedra de la locuraMarie François Xavier Bichat, anatomiste et physiologiste Français

Pionnier dans les domaines de l’histologie moderne et de l’anatomie descriptive, souvent appelé le père de cette dernière.

Bien qu’il ait travaillé à une époque où les microscopes n’existaient pas, il était tout de même capable d’identifier 21 tissus dont le corps humain est composé et d’introduire la notion de tissus en tant qu’entités distinctes.

 Xavier Bichat (1771-1802)

Marie François Xavier Bichat était un médecin français qui a été le premier à étudier les organes du corps comme un ensemble de structures plus simples. Il a effectué des centaines d’examens post-mortem, à l’œil nu, en notant l’effet de la maladie sur les organes. Avant même de connaître la cellule comme unité fonctionnelle des êtres vivants, il a été parmi les premiers à visualiser les organes du corps comme étant formés par la différenciation d’unités fonctionnelles simples. Pour ces couches, généralement minces, qui constituent les organes, il a inventé le terme « tissus » et en a identifié 21 types dans son livre General Anatomy (1800). Il est mort jeune, à l’âge de 30 ans, après s’être évanoui et être tombé dans les escaliers de son laboratoire.

https://francearchives.fr/commemo/recueil-2000/39366

https://www.medarus.org/Medecins/MedecinsTextes/bichat.html

https://www.france-pittoresque.com/spip.php?article6071

https://www.jesuismort.com/tombe/marie-francois-xavier-bichat#general

https://www.merveilles-du-monde.com/Tour-Eiffel/Pantheon/Marie-Francois-Xavier-Bichat.php

https://www.onthisday.com/people/marie-francois-xavier-bichat 

https://todayinsci.com/7/7_22.htm#death

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *