Catégories
Espace & Univers

17 Avril 2014 – Les scientifiques découvrent une « jumelle de la Terre », ou peut-être une cousine : Kepler-186f

Almost-Earth Tantalizes Astronomers With Promise of Worlds to Come | Science | AAASLe satellite Kepler de la NASA découvre la première planète de taille terrestre dans la « zone habitable » d’une autre étoileFirst Potentially Habitable Exoplanet Found In Milky Way -Prochaine étape pour le télescope Kepler de la NASA : trouver la vraie jumelle de la Terre ?ImageKepler 186 f : une planète invisible mais très accueillante17 Avril 2014 – Les scientifiques découvrent une "jumelle de la Terre", ou peut-être une cousine : Kepler-186f - Nima REJAPresque la Terre : une planète nouvellement découverte pourrait ressembler beaucoup à la nôtreKepler-186f: The Most Earthlike Planet Yet | Air & Space Magazine| Smithsonian MagazineDécouverte d’une planète habitable comparable à la terre hors du système solaireKepler planetary systems and solar system, illustration - Stock Image - C045/9970 - Science Photo LibraryLes astrophysiciens étaient convaincus depuis longtemps que les planètes habitables se comptent par milliards dans la Galaxie et que la Terre est loin d’être unique. Il a cependant fallu attendre 2014 pour que l’une de ses semblables se dévoile enfin : la toute première exoterre !17 Avril 2014 – Les scientifiques découvrent une "jumelle de la Terre", ou peut-être une cousine : Kepler-186f - Nima REJAGrâce au télescope spatial américain Kepler, une équipe internationale d’astronomes a découvert la première planète hors du Système solaire d’une taille comparable à celle de la Terre et sur laquelle les températures permettent à l’eau d’exister à l’état liquide et d’être ainsi propice à la vie. Ce film, issu d’une collaboration entre la NASA et des illustrateurs, montre Kepler-186f telle que les données collectées par les astronomes nous permettent de l’imaginer. L’exoplanète est ici représentée avec son système : il comprend cinq planètes, et la bande circulaire verte représente la zone habitable. A la fin de 2013, des astronomes avaient estimé que des milliards de planètes de taille terrestre en orbite autour d’étoiles similaires au Soleil dans notre galaxie seraient potentiellement habitables.

Elle est un peu plus grande et un peu plus froide, mais une planète encerclant une étoile à 500 années-lumière est par ailleurs la correspondance la plus proche de notre monde d’origine découverte jusqu’à présent, ont annoncé jeudi des astronomes.The Wanderer: Or is Fecounde Kepler 186f?La planète, connue sous le nom de Kepler 186f, du nom de la mission de recherche de planètes Kepler de la NASA, qui l’a détectée, a un diamètre de 8 700 miles, 10% plus large que la Terre, et son orbite se situe dans la « zone Goldilocks » de son étoile, Kepler 186 — ni trop chaud, ni trop froid, où les températures pourraient permettre à l’eau liquide de s’écouler à la surface, ce qui la rend potentiellement hospitalière pour la vie.Ciel & Espace n°543 by Abomarque - IssuuLe télescope spatial Kepler de la NASA, les astronomes ont découvert la première planète de la taille de la Terre en orbite autour d’une étoile dans la « zone habitable » – la plage de distance d’une étoile où l’eau liquide pourrait s’accumuler à la surface d’une planète en orbite. La découverte de Kepler-186f confirme que des planètes de la taille de la Terre existent dans la zone habitable d’étoiles autres que notre soleil.Seconde, Chapitre 5: Vivre ailleurs que sur Terre - Innover en svtBien que des planètes aient déjà été trouvées dans la zone habitable, elles sont toutes au moins 40 % plus grandes que la Terre et il est difficile de comprendre leur composition. Kepler-186f rappelle davantage la Terre.Una segunda oportunidad para la vida alrededor del Sol | El Correo« La découverte de Kepler-186f est une étape importante vers la découverte de mondes comme notre planète Terre », a déclaré Paul Hertz, directeur de la division d’astrophysique de la NASA au siège de l’agence à Washington. « Les futures missions de la NASA, comme le Transiting Exoplanet Survey Satellite et le James Webb Space Telescope, découvriront les exoplanètes rocheuses les plus proches et détermineront leur composition et leurs conditions atmosphériques, poursuivant la quête de l’humanité pour trouver des mondes véritablement semblables à la Terre. »Système Solaire : quelles sont les 8 planètes ?Bien que la taille de Kepler-186f soit connue, sa masse et sa composition ne le sont pas. Cependant, des recherches antérieures suggèrent qu’une planète de la taille de Kepler-186f est susceptible d’être rocheuse.

« Nous ne connaissons qu’une seule planète où la vie existe- la Terre. Lorsque nous recherchons de la vie en dehors de notre système solaire, nous nous concentrons sur la recherche de planètes avec des caractéristiques qui imitent celles de la Terre », a déclaré Elisa Quintana, chercheuse à l’Institut SETI d’Ames de la NASA. Centre de recherche de Moffett Field, en Californie, et auteur principal de l’article publié aujourd’hui dans la revue Science. « Trouver une planète de zone habitable comparable à la taille de la Terre est un grand pas en avant. »NASA has discovered seven new Earth-like planets: three of them may be habitable. What planet is like Earth: name, description and features Huge planet like earthKepler-186f réside dans le système Kepler-186, à environ 500 années-lumière de la Terre dans la constellation du Cygne. Le système abrite également quatre planètes compagnes, qui orbitent autour d’une étoile de la moitié de la taille et de la masse de notre soleil. L’étoile est classée comme naine M, ou naine rouge, une classe d’étoiles qui représente 70% des étoiles de la galaxie de la Voie lactée.Image« Les naines M sont les étoiles les plus nombreuses », a déclaré Quintana. « Les premiers signes d’une autre vie dans la galaxie pourraient bien provenir de planètes en orbite autour d’une naine M. »

Kepler-186f orbite autour de son étoile une fois tous les 130 jours et reçoit un tiers de l’énergie de son étoile que la Terre reçoit du soleil, la plaçant plus près du bord extérieur de la zone habitable. À la surface de Kepler-186f, la luminosité de son étoile en plein midi est seulement aussi brillante que notre soleil nous apparaît environ une heure avant le coucher du soleil.Et si on trouvait des traces de vie sur Mars ? Les explications de Sylvestre Maurice« Être dans la zone habitable ne signifie pas que nous savons que cette planète est habitable. La température sur la planète dépend fortement du type d’atmosphère de la planète », a déclaré Thomas Barclay, chercheur au Bay Area Environmental Research Institute à Ames, et co-auteur de l’article. « Kepler-186f peut être considéré comme un cousin terrestre plutôt qu’un jumeau terrestre. Il possède de nombreuses propriétés qui ressemblent à la Terre. »

Les quatre planètes compagnes, Kepler-186b, Kepler-186c, Kepler-186d et Kepler-186e, tournent autour de leur soleil tous les quatre, sept, 13 et 22 jours, respectivement, ce qui les rend trop chaudes pour la vie telle que nous la connaissons. Ces quatre planètes intérieures mesurent toutes moins de 1,5 fois la taille de la Terre.17 Kepler-186f idéer | rymden, fysik, planetLes prochaines étapes de la recherche d’une vie lointaine comprennent la recherche de vrais jumeaux terrestres – des planètes de la taille de la Terre en orbite dans la zone habitable d’une étoile semblable au soleil – et la mesure de leurs compositions chimiques. Le télescope spatial Kepler, qui a mesuré simultanément et en continu la luminosité de plus de 150 000 étoiles, est la première mission de la NASA capable de détecter des planètes de la taille de la Terre autour d’étoiles comme notre soleil.

Ames est responsable du développement du système au sol de Kepler, des opérations de la mission et de l’analyse des données scientifiques. Le Jet Propulsion Laboratory de la NASA à Pasadena, en Californie, a géré le développement de la mission Kepler. Ball Aerospace & Technologies Corp. à Boulder, Colorado, a développé le système de vol Kepler et soutient les opérations de mission avec le Laboratoire de physique atmosphérique et spatiale de l’Université du Colorado à Boulder. Le Space Telescope Science Institute de Baltimore archive, héberge et distribue les données scientifiques de Kepler. Kepler est la 10e mission de découverte de la NASA et a été financée par la direction des missions scientifiques de l’agence.The most Earth-like planet is only 500 light years away | Ars TechnicaL’Institut SETI est une organisation privée à but non lucratif dédiée à la recherche scientifique, à l’éducation et à la sensibilisation du public. La mission de l’Institut SETI est d’explorer, de comprendre et d’expliquer l’origine, la nature et la prévalence de la vie dans l’univers.

La mission initiale de Kepler s’est terminée en 2013, avec la défaillance de l’équipement qui maintenait le télescope pointé avec précision, mais les scientifiques ont encore des années de travail pour analyser les données, qui ont jusqu’à présent fourni 962 planètes confirmées. Plus de 2 800 planètes candidates restent à étudier.

Et les scientifiques pourraient bientôt avoir de nouvelles données Kepler à analyser. L’équipe a proposé une nouvelle mission pour l’observatoire appelée K2, qui permettrait à Kepler de continuer à chasser les exoplanètes (quoique de manière modifiée) et de rechercher également d’autres phénomènes et objets, tels que des explosions de supernova, des astéroïdes et des comètes.Why it is misleading to compare exoplanet Kepler-452b to EarthLa proposition K2 est en cours d’examen au siège de la NASA, et une décision finale est attendue dans le mois prochain environ, ont déclaré les membres de l’équipe.

https://www.npr.org/sections/thetwo-way/2014/04/17/303806575/scientists-spot-a-planet-that-looks-like-earths-cousin

https://www.nasa.gov/ames/kepler/nasas-kepler-discovers-first-earth-size-planet-in-the-habitable-zone-of-another-star

https://www.nytimes.com/2014/04/18/science/space/scientists-find-an-earth-twin-or-maybe-a-cousin.html

https://www.space.com/25540-kepler-space-telescope-earth-twin-search.html

  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *