Catégories
actualité-passée Historique Science et Technologie Sciences

16 Mai 2013 – Des cellules souches humaines sont clonées avec succès

Des cellules souches embryonnaires humaines créées par clonage - Le PointLe clonage est utilisé pour créer des cellules souches embryonnairesFirst Embryonic Stem Cells Cloned From A Man's Skin : Shots - Health News :  NPRDes chercheurs américains ont créé des cellules souches embryonnaires humaines à partir de cellules de peau en recourant à une technique de clonage, une première après plusieurs tentatives infructueuses dans le monde ces dernières années. Ces scientifiques ont démontré pour la première fois avec leurs travaux dévoilés mercredi 15 mai 2013 qu’il est possible de créer des cellules souches embryonnaires génétiquement identiques à la personne dont elles sont dérivées.Human stem cells cloned for the first time - The VergeLes scientifiques ont finalement réussi à utiliser le clonage pour créer des cellules souches embryonnaires humaines, une étape vers le développement de tissus de remplacement pour traiter les maladies, mais qui pourrait également accélérer le jour où il sera possible de créer des bébés clonés.

Les chercheurs, de l’Oregon Health and Science University, ont prélevé des cellules cutanées d’un bébé atteint d’une maladie génétique et les ont fusionnées avec des ovules humains donnés pour créer des embryons humains génétiquement identiques à l’enfant de 8 mois. Ils ont ensuite extrait les cellules souches de ces embryons.5 human therapeutic cloning talking points dissected - The NicheLa technique de création d’embryons est essentiellement la même que celle utilisée pour créer la brebis Dolly et les nombreux animaux clonés qui ont suivi. Dans ces cas, les embryons ont été implantés dans l’utérus de mères porteuses.

Les chercheurs de l’Oregon, dirigés par le professeur Shoukhrat Mitalipov, n’ont pas implanté leurs embryons humains et ont déclaré qu’ils n’avaient aucune intention de le faire. Ils disent que leur technique, de toute façon, ne conduirait pas à la naissance d’un bébé viable. La même technique, essayée sur des singes depuis des années, n’a jamais abouti à la naissance d’un singe cloné, ont-ils déclaré.N° 3498 - Rapport de M. Alain Claeys, établi au nom de cet office, sur les  recherches sur le fonctionnement des cellules humaines - XIIe législature -  Assemblée nationaleNéanmoins, le fait que les scientifiques aient réussi à faire survivre des embryons humains clonés assez longtemps pour l’extraction de cellules souches est susceptible d’être considéré comme une étape sur la voie du clonage reproductif humain.

La Conférence des évêques catholiques, par exemple, a déclaré mercredi que la recherche « sera reprise par ceux qui veulent produire des enfants clonés comme des « copies » d’autres personnes ».

Le cardinal Sean O’Malley de Boston a déclaré que le clonage humain était immoral, même s’il était utilisé à des fins thérapeutiques, car il « traite l’être humain comme des produits, fabriqués sur commande pour répondre aux souhaits des autres ».N° 3498 - Rapport de M. Alain Claeys, établi au nom de cet office, sur les  recherches sur le fonctionnement des cellules humaines - XIIe législature -  Assemblée nationale             Les chercheurs de l’Oregon, qui ont publié un article sur leurs travaux dans la revue Cell, affirment que leur objectif est ce qu’on appelle le clonage thérapeutique : fabriquer des cellules souches embryonnaires génétiquement identiques à un patient particulier.

Les cellules souches embryonnaires peuvent se transformer en n’importe quel type de cellule dans le corps, comme les cellules cardiaques, les muscles ou les neurones. Cela laisse espérer qu’un jour les cellules seront transformées en tissus de remplacement ou même en organes de remplacement pour traiter une foule de maladies.Cloned babies fear as stem cells are created from skin | Express.co.ukLes cellules embryonnaires humaines sont maintenant principalement dérivées d’embryons créés par fécondation dans des cliniques de fertilité. Mais les tissus créés à partir de ces cellules souches ne correspondraient pas génétiquement à un patient, ce qui signifie que des mesures pourraient être nécessaires pour empêcher le rejet.

Les scientifiques tentent depuis plus de 10 ans de créer des cellules souches embryonnaires humaines en utilisant la méthode du clonage. Des chercheurs coréens ont fait la une des journaux internationaux en 2005 lorsqu’ils ont affirmé l’avoir fait, mais cette affirmation s’est avérée frauduleuse.Cloning Human CellsPourtant, la demande de clonage thérapeutique est peut-être moindre aujourd’hui qu’il y a dix ans, car les scientifiques peuvent désormais utiliser des cellules cutanées adultes pour créer une cellule souche très similaire aux cellules embryonnaires, mais sans avoir besoin d’embryons. Celles-ci sont appelées cellules souches pluripotentes induites. Les cellules induites contournent également les problèmes éthiques des cellules souches embryonnaires, qui sont souvent créées en détruisant des embryons.

Les tentatives d’utilisation de l’un ou l’autre type de cellule pour la thérapie restent aux premiers stades de la recherche, il n’est donc pas clair laquelle se révélera la meilleure. Les cellules souches dites adultes, prélevées dans le sang, la graisse ou d’autres parties du corps, sont une autre option possible.The cloning controversy - Science & Tech - The Jakarta PostLe Dr Mitalipov et ses collègues ont créé des cellules souches de singe par clonage en 2007 et depuis lors, ils essaient de peaufiner la technique pour travailler avec des cellules humaines.

Un inconvénient du clonage thérapeutique est qu’il pourrait ne jamais y avoir assez d’ovules humains disponibles pour traiter tous les patients, si jamais la thérapie fonctionnait. Les donneuses d’ovules peuvent souffrir d’effets secondaires graves en raison des puissantes hormones nécessaires pour générer plusieurs ovules.

Le Dr Mitalipov a déclaré que la technique était suffisamment efficace pour qu’un don – qui peut inclure plusieurs ovules – soit probablement suffisant pour générer une lignée de cellules souches, même en tenant compte des échecs.What is Cloning? | Pitara Kids' NetworkLa plupart des patients qui voudraient des tissus de remplacement sont probablement âgés. Les chercheurs doivent encore montrer qu’ils peuvent produire des cellules souches à partir de cellules de peau d’adultes.Therapeutic Cloning Reaches Milestone« Un pas important »

Il faut savoir que les cellules souches embryonnaires sont les seules cellules capables de se différencier en tous types de cellules de l’organisme qui en compte 200 et de se multiplier sans limite. Depuis la naissance de la brebis Dolly en 1996 au Royaume-Uni, qui fut le premier animal issu du clonage, les chercheurs ont cloné quelque 20 espèces, dont des chèvres et des lapins, mais jamais de singes, dont la biologie de reproduction est plus complexe.

Cette fois, les chercheurs ont eu recours à la technique du clonage consistant à utiliser le noyau des cellules de la peau, qui dans ce cas contenait l’ADN d’un nouveau-né de huit mois, pour le transférer dans des ovules humains provenant de donneurs. Les ovules ont produit des embryons à partir desquels les cellules souches embryonnaires ont été extraites.What does the Church teach on cloning and DNA manipulation? - Our Sunday  Visitor« Les cellules souches obtenues par cette technique ont démontré leur capacité à se différencier comme des cellules souches embryonnaires normales en différents types de cellules : nerveuses, hépatiques et cardiaques », explique le Dr Mitalipov dont la recherche paraît dans la version en ligne de la revue américaine Cell. « De plus, comme ces cellules souches reprogrammées peuvent être obtenues à partir de matériau génétique du noyau d’un malade, il n’y a aucun problème de rejet des cellules implantées », souligne-t-il.

L’objectif : le noyau cellulaire

Les généticiens ont eu recours à la technique du clonage, qui consiste à utiliser le noyau des cellules de la peau. Dans ce cas, le noyau contenait l’ADN d’un nouveau-né de huit mois, pour le transférer dans des ovules humains provenant de donneurs. Les ovules ont produit des embryons à partir desquels les cellules souches embryonnaires ont été extraites.

Les retombés sur la médecine humaine ne sont cependant pas pour demain. Les scientifiques ont encore beaucoup de travail avant que des traitements puissent être développés en médecine régénératrice.

https://www.lemonde.fr/sciences/article/2013/05/16/des-cellules-souches-embryonnaires-humaines-creees-par-clonage_3252596_1650684.html

https://www.nytimes.com/2013/05/16/science/scientists-use-cloning-to-create-embryonic-stem-cells.html

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/614091/cellules-souches-clonage

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.